Avui a Paris he llegit aquestes paraules en francès: Neus Català, la vida és lluita (amb motiu del Carrer Neus Català de la ciutat)


Neus Català, la vida és lluita

Neus Català era una dona extraordinària, militant comunista, dona catalanista i demòcrata, una gran lluitadora antifeixista.
Ella ens va recordar que “lluitar” no vol dir agafar un arma sinó unir-se, per defensar una idea.
També ens va ensenyar que en la trinxera antifeixista no se li pregunta al company del costat d’on ve, sinó, si es demòcrata i antifeixista i si està disposat a donar-ho tot per aquesta lluita.
Per això avui, encara que ens ha deixat, el seu nom traspassa fronteres i agermana pobles en la unitat contra el feixisme i la intolerància, Avui la posa com exemple tant la generació dels republicans espanyols que van ajudar alliberar París del nazisme com les joves generacions que trien el seu nom per anomenar els seus centres educatius.
Els ideals republicans de llibertat, igualtat i fraternitat s’han de seguir defensant, s’han de seguir lluitant i conquerint dia a dia i al recordar la Neus, el seus patiments però també els seus somnis i els seus ideals els fem vius i ajudem a reproduir-los.
Ens va dir que l’única mort que l’espantava era la de l’oblit de la memòria, per això va dedicar bona part de la seva vida a no oblidar a les lluitadores antifeixistes que la van acompanyar a Rabensbruk i avui de forma solem-ne amb aquest carrer que porta el seu nom a la ciutat de París dieu ben fort i clar que no oblidarem mai el seu exemple.
Gràcies París, gràcies República

Joan Josep Nuet
Diputat al Congrés espanyol i Secretari General de Comunistes de Catalunya, el partit de la Neus.

Neus Català, la vie est une lutte

Neus Català était une femme extraordinaire, membre du parti communiste, catalaniste et démocrate, elle fut une grande combattante antifasciste.
Elle nous rappela à de nombreuses reprises que «combattre» ne signifie pas saisir une arme, mais se rassembler, pour défendre une idée.
Elle nous enseigna également que dans la tranchée antifasciste on ne demande pas au compagnon d’où il vient, mais, s’il est démocrate et antifasciste et s’il est prêt à tout donner pour cette lutte.
C’est pourquoi aujourd’hui, bien qu’elle nous ait quittées, son nom va au-delà des frontières et rassemble les peuples dans l’unité contre le fascisme et l’intolérance. Aujourd’hui elle est l’exemple de la génération des républicains espagnols qui ont aidé à libérer Paris du nazisme ainsi que des jeunes générations qui choisissent son nom pour nommer leurs écoles et centres éducatifs.
Les idéaux républicains de liberté, d’égalité et de fraternité doivent continuer d’être défendus, et nous devons continuer de nous battre pour les conquérir jour après jour. C’est avec le souvenir de Neus, de ses souffrances ainsi que de ses rêves et de ses idéaux que ceux-ci redeviennent vivants et nous contribuons à qu’ils se reproduisent.
De son vivant elle nous fit savoir que la seule mort qui l’effrayait était celle de l’oubli de la mémoire, et de ce fait, elle consacra une grande partie de sa vie à ne pas oublier les combattantes antifascistes qui l’accompagnèrent à Rabensbruk. Aujourd’hui et de façon solennelle, nous continuons cette tache de mémoire avec cette cérémonie et l’existence de cette rue portant son nom dans la ville de Paris. Élevons nos voix pour dire clairement et fermement que nous n’oublierons jamais son exemple.
Merci à Paris et merci à la République

Monsieur Joan Josep Nuet
Parlementaire, membre du Congreso de los Diputados espagnol et Secrétaire Général des Communistes de Catalogne, le Parti de Neus Català.

Comments are closed.